23 avril 2024
Méditer avec nos enfants

Méditer avec nos enfants: Comment faire ?

Dans le précédent article nous avons évoqué les bénéfices de la pratique de la méditation avec nos enfants . Si nous pratiquons nous même la méditation, nous savons qu’il est parfois difficile de tenir une routine. Pourtant nous percevons les bienfaits sur notre corps et notre mental. La question est là finalement. Comment motiver nos enfants à pratiquer la méditation? Dans cet article je vais évoquer avec vous des astuces

1. Méditer avec nos enfants dans un espace dédié à la méditation.

Méditer avec nos enfants méditation en vadrouille

Il est possible de créer un endroit dans votre domicile réservé à la méditation ceci constitue un ancrage spacial permettant d’identifier ce lieu comme lieu de détente.

Sinon vous n’avez pas beaucoup de place ou si vous aimez changer d’endroits vous pouvez constituer votre KIT de méditation portable. En vadrouille, équipez vous d’une serviette que vous mettrez sur le sol et de petits coussins gonflables. Le tout doit pouvoir tenir dans un petit sac que vous pourrez glisser dans votre porte-bagage de vélo ou dans un sac à dos. L’idée c’est d’avoir vos objets qui vous permettront de méditer, n’importe où. Vous pouvez trouver des idées dans les magasins de vente d’objets pour la randonnée.

2. Méditer avec nos enfants en créant un rituel

Vous pouvez penser et conceptualiser un rituel autour de la méditation par exemple si vous aimez méditer à l’extérieur vous pouvez établir un rituel de connexion avec la nature. Les enfants aiment bien cette idée un peu animiste qui est de donner une âme au vivant: le vent, les plantes, la lumière du soleil, de rendre magique la communication avec les animaux. Un rituel en lien avec les saisons ou un rendez-vous famille hebdomadaire, vous pouvez transformer la routine en lui donnant de la saveur. Ce qui va aider vos enfants à générer de l’enthousiasme vis-à-vis de la méditation

3. Pratiquer la méditation en leur présence

Il est possible que votre méditation soit moins qualitative due aux interpellations régulières de vos enfants. Néanmoins, comme nous l’avons vu dans l’article sur les neurones miroirs les enfants s’identifient à ce qu’ils voient. En vous voyant pratiquer cela va susciter leur intérêt.

4. Méditer avec nos enfants en rendant la méditation ludique

Méditer n’est pas une pratique naturelle dans nos sociétés. Même adulte débuter la méditation consiste à s’imposer une contrainte, les premiers temps. L’enthousiasme et l’envie de méditer s’établissent progressivement en constatant les bienfaits sur notre organisme. Rendre la méditation ludique va permettre à vos enfants d’y trouver un intérêt immédiat. Bien sûr, vous ne pouvez pas vous attendre à ce que vos enfants restent tranquilles et immobiles sans parler. En revanche à l’aide de petits exercices, vous pouvez les aider à expérimenter cet état de détente et de bien-être.

4.1 L’identification

Vous pouvez par exemple demander à votre enfant d’imaginez qu’il est un arbre. Décrivez différentes parties de l’arbre et demandez-lui d’imaginer ce que c’est que de ressentir des racines dans le sol. Décrivez les sensations pour l’aider à imaginer, par exemple, sentir le sol humide avec les racines, plein de nutriments et qui nous stabilise. Vous pouvez continuer en imaginant ressentir le vent sur le tronc de son arbre, sur notre corps arbre et dans notre feuillage de sentir nos cheveux feuilles danser dans le vent etc.

4.2 La visualisation

Vous pouvez par exemple, demander à vos enfants d’imaginer une belle prairie verte, un ciel bleu illuminé de rayons de soleil. Vous pouvez demander à vos enfants d’imaginer que chaque rayon de soleil est en fait une petite fée comme clochette qui répand sur toute la nature des sacs entiers de paillettes. Décrivez de belles choses, comme les paillettes qui rendent la nature brillante et pleine de vie etc. Vous pouvez continuer la visualisation en disant à vos enfants: « imagine que ces paillettes sont magiques. Qu’elles touchent tous les animaux de la prairie et de la forêt. Grâce à ces paillettes magiques la souffrance des animaux disparaît complètement. » Demandez-leur d’imaginer comment les animaux qui sont guéris se rétablissent et ce qu’il se passe ensuite. Co-construisez l’histoire 🙂

5. Terminer sa méditation

Afin de rester sur une note positive, terminez la méditation assez rapidement dans les premiers temps. Quelques minutes suffiront. Il vaut mieux une bonne expérience courte qu’une plus longue qui ne leur donnera pas envie de recommencer.

Essayer de faire une synthèse de la séance avec vos enfants . Encouragez les à exprimer leurs ressentis. Ce qu’ils ont trouvé sympa et en quoi ça a été amusant. Vous pouvez aussi leur faire des fiches de méditation et noter leur ressenti, leurs émotions avant et après. Ainsi, vous allez prolonger la pleine conscience l’air de rien en leur permettant de se connecter avec leur leur état actuel de bien-être.

Si vous méditer vous savez que la méditation peut être difficile pour les enfants, surtout au début. Il est donc important de ne pas forcer votre enfant à méditer s’il ne se sent pas à l’aise. Essayer de jouer régulièrement à la méditation pour aider votre enfant à développer sa capacité à méditer.

Partagez sans modération :-)

Merci de laisser un commentaire :-)

%d blogueurs aiment cette page :