3 mars 2024
Comment gérer les conflits entre frères et soeurs ?.

Comment gérer les conflits entre frères et sœurs ?

Avoir des frères et sœurs peut être une expérience unique et enrichissante. Cependant, la cohabitation n’est pas toujours évidente. Les enfants peuvent entretenir des relations conflictuelles. Les disputes peuvent surgir pour diverses raisons, telles que la rivalité, la jalousie, la concurrence, ou même simplement la frustration de vivre dans un espace limité. En tant que parent, vous pouvez vous sentir parfois démunis. Les reproches ou les critiques ne nous semblent pas toujours fondés. En effet, vous vous efforcez de faire le moins de différence possible.

À travers cet article, je souhaite vous apporter des pistes de réflexion afin de vous aider à faire face aux conflits qui peuvent être fréquents entre les frères et sœurs. Voici une liste : qui, je l’espère, vous aidera à gérer, à l’aide de techniques bienveillantes et positives, les rivalités qui opposent vos enfants.

Comment gérer les conflits entre frères et sœurs ?

Éviter les étiquettes et les comparaisons

Évitez les étiquettes qui stigmatisent vos enfants, en évitant les expressions qui associent un comportement ou une attitude à l’identité de l’enfant. Ce n’est pas la même chose de dire « tu as une grande sensibilité » et « et tu es trop sensible ». Et lorsque vous souhaitez complimenter l’un de vos enfants, veillez à être factuel :  « tu as progressé en mathématiques » plutôt que « tu es doué en maths ».

Transformez les compliments

Lorsque vous faites des compliments à l’un de vos enfants, il y a de fortes chances que ça crée des rivalités entre eux. Chacun de vos enfants a envie d’être le meilleur de se sentir unique à vos yeux. Ils vont donc chercher à obtenir le maximum de compliments de votre part. Dans le cas d’un enfant plutôt rebelle, il risque au contraire d’accentuer un comportement qui est déplaisant pour la famille comme pour lui-même afin de se faire remarquer. En général, cela exprime un manque de confiance en lui/elle. Donc, plutôt que de faire des compliments, je vous encourage à souligner les choses de manière factuelle et non en émettant un jugement de valeur.

De plus, il est important que vous n’établissiez pas de comparaisons entre vos enfants, que ce soit en ce qui concerne les qualités, le comportement ou l’habileté. Les comparaisons alimentent les rivalités et les jalousies et peuvent faire sentir à vos enfants que vous favorisez un membre de la fratrie.

Comment gérer les conflits entre frères et sœurs à l’aide d’un cadre ?

Il est important d’établir clairement des règles de base pour définir les limites et les droits de chaque enfant. Les enfants doivent percevoir ces règles comme équitables et justes pour qu’ils en comprennent le sens. Vous pouvez faire une réunion de famille pour personnaliser et adapter les règles ensemble. Les enfants se responsabiliseront mieux s’ils sont impliqués dans le processus. Les règles sont faites pour protéger la vie commune et respecter l’espace de chacun.

Les sanctions et communication

Comment gérer les conflits entre frères et soeurs ? Etablir des règles et des sanctions

La sanction n’est pas une punition. Par exemple lorsqu’un adolescent travaille pour avoir son bac, il est sanctionné par un diplôme. La sanction signifie la conséquence de nos actions. Il est très important que les enfants intègrent, dès leur jeune âge, que leurs comportements aient des conséquences. En fonction des règles que vous aurez établies en famille, anticipez des sanctions proportionnelles. Par exemple, vous avez écrit dans les règles de vie de la maison, de ne pas entrer dans la chambre d’un de leurs frères et sœurs sans y avoir été invité. Si l’un de vos enfants pénètre dans une chambre sans y avoir été invité, il est important, pour rétablir l’équilibre, qu’il y ait une conséquence.

Comment gérer les conflits entre frères et sœurs ?

Dans un cas comme celui-ci, je vous conseille d’avoir une conversation en aparté avec l’enfant qui aura franchi la limite.

Il est important de comprendre ce qu’il a poussé à agir de telle façon. En échangeant avec votre enfant ainsi vous pourrez arriver à vous mettre à sa place et comprendre quel était le besoin qu’il cherchait à assouvir. Il est important que votre enfant se sente compris. Ensuite, vous pourrez chercher ensemble d’autres solutions, respectueuses des règles, pour satisfaire son besoin. Enfin, demandez à votre enfant comment il se sent par rapport à l’attitude qu’il a adoptée.

Tout comme vous venez de faire preuve d’empathie à son égard, aidez-le à se mettre à la place de son frère et de sa sœur dont il a envahi l’espace. En guise de réparation vous pouvez faire l’intermédiaire entre vos enfants en aidant chacun à se mettre à la place de l’autre. Grâce à l’apprentissage progressif de l’empathie, votre enfant pourra dire qu’il regrette son attitude sans se sentir humilié.

De manière générale, les sanctions doivent être proportionnelles à la gravité des comportements. Pour cela je vous conseille de réfléchir en amont. C’est lorsque vous choisissez les règles, avant que vous ne les présentiez aux enfants que vous devez réfléchir aux conséquences si elles ne sont pas respectées.

Comment gérer les conflits entre frères et sœurs à l’aide d’activités communes ?

Comment gérer les conflits entre frères et soeurs ? Collaborer en jouant ensemble

Les activités communes sollicitent la collaboration et favorisent l’appréciation mutuelle. Vos enfants vont apprendre à communiquer ensemble et à découvrir leurs compétences réciproques. Comme je l’ai indiqué dans l’article sur les jeux éducatifs, jouer resserre les liens. Choisissez pour vos enfants des jeux collaboratifs. Ils vont apprendre à travailler ensemble et à s’entraider. Vous pouvez faire de certains jeux une histoire de famille. Associer l’esprit de famille à un sport, à un jeu, va de suite engendrer un esprit d’équipe. Vous pouvez, aussi, prévoir des activités variées afin que chacun y trouve son compte.

Consacrez-leur du temps individuel

Il n’est pas toujours facile de trouver du temps pour chaque enfant lorsque l’on a une famille nombreuse et avec les obligations quotidienne de la vie des parents. Cependant, chacun de vos enfants a besoin de passer du temps de qualité avec vous. Ils ont besoin de se sentir spéciaux et uniques à vos yeux. Un temps que vous leur consacrez personnellement peut renforcer leur confiance en eux et leur confiance dans la famille en général.

Comment gérer les conflits entre frères et sœurs avec vigilance ?

Éviter de vous faire juge lorsque les enfants se disputent. Il est important de les laisser apprendre à résoudre leurs conflits sans favoriser l’un d’eux ou de soutenir le comportement d’un enfant. Comme je l’ai évoqué dans l’article sur le harcèlement scolaire, le triangle de Karpman représente les interactions dans les conflits. Il y a la victime, l’auteur du trouble et le sauveur. Si le sauveur se positionne en défendant la victime, il devient persécuteur de l’auteur du trouble.

En somme, c’est un cycle qui alimente les conflits. Dans le même état d’esprit que l’exemple que je vous ai donné concernant les règles et la sanction, il est important que vous puissiez donner à vos enfants la possibilité de s’exprimer et de comprendre quels sont leurs besoins insatisfaits derrière leurs actions. En faisant preuve d’empathie avec vos enfants, vous allez leur apprendre à en faire autant entre eux.

En somme, la cohabitation entre frères et sœurs nécessite une grande patience, une attention particulière, mais aussi une écoute respectueuse de la singularité de chaque enfant. Avec ces astuces, vous pouvez aider vos enfants à apprendre à gérer leurs différences, à promouvoir leur collaboration et à renforcer leur estime de soi respective pour bâtir des relations familiales positives.

Hâte de lire vos commentaires et vos astuces de parents,

Prenez soin de vous,

Partagez sans modération :-)

Une réflexion sur « Comment gérer les conflits entre frères et sœurs ? »

Merci de laisser un commentaire :-)

%d blogueurs aiment cette page :